dimanche 19 juin 2011

N°9


Avec Marc. Sur mon canapé. Milieu de nuit.

Entre ses mains, je ne suis plus qu’un animal. Un animal qui lèche, agrippe, mord, caresse, saisis, griffe, gémis. Je ne suis plus qu’un corps.  Un corps qui en désire un autre.
Ses dents sur mes seins m’amènent aux portes du plaisir. Sa queue est délicieuse à sucer. Pas trop épaisse, j’imagine déjà la sodomie à venir…
Alors que mes mains, indécentes, écartent mes fesses, il y plonge un doigt. Rapidement, je sens monter le plaisir. Il explose, comme un éclair. Mon corps est secoué longuement par le tonnerre. Il me faut de longues minutes pour retrouver mes esprits et une respiration normale.

2 commentaires:

  1. Juste un doigt de plaisir ...
    Vous êtes détonnante !!

    RépondreSupprimer
  2. @ Philo
    Peut-être y'en avait-il deux !...

    RépondreSupprimer