lundi 30 janvier 2012

N°89


Dans mon lit. Tard dans la nuit. Avec Victor.

Emboîtée contre son dos, je ne peux m'empêcher de glisser ma main sur sa queue endormie. J'adore la réveiller et la sentir, peu à peu, grossir entre mes doigts. L'entendre gémir.
Une main et ma bouche s'occupent de sa queue, l'autre de mon sexe trempé. Je jouis rapidement, petitement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire