lundi 16 janvier 2012

N°76

Même amant. Même lieu. Le lendemain.

Je l'ai tellement sucé la veille que ma lèvre supérieure en porte encore la marque. J'ai passé la journée à la caresser avec ma langue. Victor m'a précédée au lit. Son corps est tout chaud, tout doux : c'est très agréable de le caresser. Je prends son sexe au repos dans ma bouche : j'aime sentir sa queue gonfler, la sentir vivante. (...) Comme hier, le sucer m'a beaucoup excitée. Mon sexe ruisselle. Mon clitoris est gonflé et mes lèvres gorgées de sang. Pendant que mes doigts s'activent entre mes cuisses écartées, Victor s'occupe du haut de mon corps : mes seins, mon cou, mes épaules, mes cheveux.
Il pince les uns, sert l'autre, tire les derniers. Je gémis, emportée par la violence qu'il m'offre. J'aime ça, ma tête est balladée entre ses mains, les miennes s'activant sur mon clitoris en feu. L'orgasme explose.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire