samedi 21 juin 2014

N°227


A la campagne. Lundi de Pentecôte. 

J'aime, après ma douche et mon petit-déjeuner, me recoucher dans les draps encore chauds. La fenêtre est grande ouverte sur la nature. Le ciel est bleu, la soleil brille, les oiseaux chantent... Mon corps ne demande qu'à s'unir à cet hymne au printemps. Je me caresse longuement, doucement, très tendrement. Je sens l'air frais caresser mon corps. 
J'imagine qu'un homme est attaché au bout de mon lit. Il me regarde sans pouvoir caresser son sexe dressé. Je le titille de mes pieds, écarte mes cuisses pour lui montrer ma chatte trempée, déjà ouverte. Mes doigts jouent avec mon clitoris gonflé et cueillent un orgasme tout doux et léger.

5 commentaires:

  1. Il est bien rare que les femmes fantasment autant sur des postures de soumission que sur celles de domination. C’est d’autant plus appréciable que vous savez donner corps à vos envies.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est probable que prochainement,j'ai un homme en chair et en os attaché au bout de mon lit...

      Supprimer
  2. Pour quoi faire ? vous beurer la biscotte ?

    RépondreSupprimer
  3. C est alléchant comme image...mais je t imagine plus facilement ligotee en nuisette satinee et fourree en rythme à te faire gémir...et continuer au gode jusqu a plus soif ...voir tes larmes de multiples jouissances ruisseler...

    RépondreSupprimer