samedi 28 septembre 2013

N°122


A l'aube. Avec Jeanne. Dans son lit.

Paroles. (...)
Déclic. (...)

Mes mains parcourent sa peau à la découverte de son corps, inconnu et pourtant semblable au mien. Quand elle glisse sa langue entre mes lèvres, un spasme de désir secoue mon ventre. Je ne sais pas où donner de la tête ; sa bouche, son cou, ses seins ?
Mes doigts s'aventurent vers son intimité. Trempée. Je suis très excitée d'y plonger. Je voudrais tout caresser, tout toucher, tout prendre, tout lécher, tout sentir. État de grande confusion dans mon cerveau.
Mes doigts jouant avec sa chatte, je me caresse contre son tibia. Je le recouvre de ma cyprine. Je m'y frotte comme si la course du monde en dépendait. Elle étouffe mes gémissements quand je jouis.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire