samedi 24 août 2013

N°112


Dans mon lit. Avant que tout le monde ne se lève. Seule.

Je suis d'ordinaire plutôt attirée par des hommes plus âgés que moi, les quinquas, surtout passé la moitié de la dizaine, ont ma préférence. 
Mon sport favori, sur la plage, est de mater. Les hommes, les femmes.Là, je me suis surprise à regarder un adolescent : déjà très homme dans son visage et surtout dans son torse très harmonieusement musclé. Derrière mes lunettes de soleil, j'ai longuement observé ses muscles, son mouvement, son petit cul.
Une fois dans mon lit, je laisse mon esprit imaginer que nous nous croisons, ce pourrait être le fils d'amis. Je nous imagine nous regarder, nous observer, nous renifler. Puis très vite, nous sommes nus l'un contre l'autre. Il me dit qu'il ne sait pas, qu'il n'ose pas. Je l'allonge sur le lit et me glisse entre ses jambes, prends dans ma bouche son sexe arrogant. Il ferme les yeux. J'essaie de ne pas aller trop vite. Puis il me retourne contre le lit et m'écarte les cuisses. Je sens sa fierté de me prendre. 
Dans mon rêve, je sens son corps sur moi, je sens sa queue ouvrir mon ventre. Je jouis, les yeux fermés.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire