mardi 30 juillet 2013

N°103


Même lieu. Même amant.

Mon cerveau et mon corps gisent sur mon lit. HS. J'ai envie que Luc me laisse ainsi.
Mais pourquoi les hommes sont-ils insatiables du plaisir de leur amante ? Il revient à la charge, je ne sais plus bien comment, mon cerveau étant posé au bord du lit, hors d'état. 
Je crois qu'il était question d'un mélange de con, de langue, de queue, de cul, de doigts. Mais j'avoue ne plus très bien me souvenir. 
J'ai eu le tort de dire que je ne jouirai plus ce soir. Luc a pris ça comme un défi. Et il a gagné.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire