mardi 30 juillet 2013

N°102


Dans mon lit. Qq minutes après.

Est-ce la vieillerie déjà qui me guette ? J'accuse le coup de ce premier orgasme. J'ai du mal à revenir dans la course. 
Luc, lui, est bien présent, sa queue à l'étroit dans son boxer. Je la découvre, fais sa connaissance, la suce avec délice. Nous changeons de pièce pour rejoindre ma chambre et il en profite pour enfiler une capote. 
Ses mains, sa langue, il visite encore mon intimité. Je le supplie de me prendre, je le veux en moi. Tellement longtemps que je n'ai pas eu une queue d'homme en moi. Lorsqu'il me pénètre, je crois renaître. Il est allongé sur moi, la tête dans mon cou, ses gémissements dans mon oreille. J'adore l'entendre jouir.
Je lui laisse qq minutes pour profiter et attire sa main entre mes jambes. Je ruisselle, j'en ai plein le haut des cuisses et Luc n'a pas de mal à mouiller mon petit trou pour y enfoncer son doigt. "Plus profond ? - Oui. Et plus vite". 
Je jouis en me cambrant et me demande si je ne vais pas mourir un jour de ces orgasmes ravageurs.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire